Un fabricant de niveau national se cache au fond des bois

Un fabricant de niveau national se cache au fond des bois

Article paru le 12 septembre 2018 dans « La Dépêche du Midi » Auteur : Gilles Borie

Un fabricant de niveau national se cache au fond des bois

Thierry Florentin, à droite, avec ses deux collaborateurs

A Bel Air, une ancienne ferme située en pleine forêt, juste au dessus de Salvezou, sur la commune de Catus, cache un atelier étonnant. Ici, on fabrique des toilettes…sèches en bois. On est même chez le premier fabricant national, la société I-Cag Compagnie. Son propriétaire, Thierry Florentin a répondu à notre curiosité :
Depuis combien de temps êtes vous à Salvezou ?
-Je suis arrivé à Salvezou par hasard en 1979 en venant visiter une maison à vendre.

Quel est votre parcours ?
-En 1979, j’étais commerçant. Je possédais un bar restaurant au Barcarès qui me permettait de ne travailler que l’été, puis j’ai monté une petite entreprise de menuiserie-décoration d’intérieur.
Comment en êtes vous venu aux toilettes sèches ?
-L’environnement m’a toujours passionné. L’utilisation d’eau potable pour éliminer ces déchets m’a toujours semblé une aberration. L’avantage des toilettes sèches est qu’elles fonctionnent avec de la sciure et contrairement à ce qu’on croit, ne dégagent aucune odeur désagréable. La commercialisation a vraiment démarré quand j’ai ouvert mon premier site internet.
Depuis quand ?
-Ma société « ICAG Compagnie » a été créée fin 2013, et les commandes sont arrivées immédiatement.
Combien êtes vous ?
-J’ai deux collaborateurs polyvalents et moi même, donc trois.
Comment vendez vous vos produits ?
-Essentiellement par internet. J’expédie partout, essentiellement en France, mais aussi en Belgique,et cet hiver, nous allons prospecter le marché espagnol.
Votre site  www.i-cag.net  est facile à trouver ?
-Il suffit de taper « toilettes sèches » pour me trouver.
Quelle est votre clientèle ?
-Je travaille beaucoup avec tous ceux qui ont besoin de toilettes d’appoint amovibles pour leurs clients ou leur personnel, et des particuliers.
  Quel est le principal matériau utilisé ?
-Le bois, et à 90% du peuplier.
Vous avez des projets ?
-Immédiatement, j’ai un projet de déménagement. J’ai acheté une parcelle à la zone artisanale des Matalines, de l’autre côté de la commune, où je vais construire un bâtiment de 750 m², écologique bien sûr !



%d blogueurs aiment cette page :